Le catalogue de formations 2020 du CTCPA est disponible !Smartchain project: collaboration through innovation and gamification for developing smarter shorter food chainsLes Délices de l’Ogresse : des sauces et tartinades mises au point avec l’aide du CTCPAThe Spore-Quantum thesis startsClean label: how to formulate its products to meet consumer expectations?Céréanov: new CTCPA website dedicated to the cereal products activity

16 Dec 2009

Diminution des consommations d'eau pour Provence Chips

Participant au projet européen STEP comme expert technique, le CTCPA a accompagné six entreprises dont Provence Chips, pour réduire leur consommation d'eau par des actions souvent simples mais exigeant une analyse de la juste qualité de l'eau indispensable à la qualité finale du produit.

Interview - Patrick LLERENA, gérant Provence Chips - Allauch (13)


Pourquoi avez-vous été contacté par la CCI Marseille-Provence pour participer au projet STEP?
J'avais déjà discuté avec la CCI sur la problématique de recyclage d'eau avant le début du projet. Notre transformation est très consommatrice d'eau Nous avions déjà diminué notre consommation annuelle de 6000 m3 à 3000m3, mais des efforts restaient à faire car cela reste une consommation importante pour transformer 700 tonnes de pommes de terre par an. Enfin, avec douze employés, Provence Chips rentrait dans le cadre du projet.

Comment s'est passée la réalisation du projet ?
M. Fine est venu plusieurs fois sur place, a réalisé des mesures de consommation d'eau, des analyses physico-chimiques et des mesures de matière en suspension pour connaître la charge de l'eau. Nous avons travaillé ensemble sur diverses idées, puis il a fait son travail d'ingénieur en analysant et validant la faisabilité des propositions.

A quelles préconisations le projet a-t-il abouti ?
Nous avons économisé de l'eau sur les phases en amont du lavage. L'eau est utilisée au dépierrage pour enlever les souillures physiques ainsi que pour conduire les pommes de terre vers le lavage. Une charge en matière en suspension (comme l'amidon) ne diminue pas l'efficacité de ces deux phases. On peut donc utiliser de l'eau souillée en recyclant l'eau de lavage. Nous n'avions jamais osé faire ce recyclage par crainte de ne pas respecter notre démarche HACCP. M. Fine a démontré que cela ne posait aucun problème. En revanche, la phase de lavage doit être faite avec de l'eau non souillée.

Quels investissements avez-vous fait depuis le projet ?
Nous avons acheté un pistolet pour augmenter la puissance du jet d'eau et diminuer l'eau utilisée pour la phase de nettoyage. L'étude nous avait révélé un retour sur investissement de 12-18 mois. Au total, nous avons prévu d'nvestir 2 à 3000 euros, pour économiser 1500 à 3400€ d'eau par an. 

Télécharger la fiche : Maîtriser vos consommations d'eau

Voir également :
 L'optimisation de ligne
 Le développement durable
 

ITAI - CTI - CRT - COFRAC - CIR - INSTITUT CARNOT